Nymphoplastie
Gynecomastie
Chirurgie du visage
Chirurgie des seins
Chirurgie de la silhouette
Chirurgie intime
Chirurgie dentaire
AVANT & APRES
Clinique Avicenne
4, Rue Mohamed Jemmeli, El Manar 2, 2092 TUNISIE.
Tél. : (+216) 71 888 000
Fax : (+216) 71 888 111
E-mail : contact@cliniqueavicenne.com
Gynecomastie
De quoi s’agit-il ?
Il s’agit d’une réduction du volume glandulaire et fibro-adipeux.

Cette intervention vise à éliminer l'excédent de glande et de graisse et de peau si besoin.
Avant l’intervention :
Un bilan préopératoire précède systématiquement cette intervention de chirurgie esthétique, il est quelquefois associé à un bilan hormonal et ou une échographie et/ou mammographie.

Cette opération nécessite le pus souvent une anesthésie générale classique.

Une visite chez le médecin anesthésiste au plus tard 48 heures avant l'intervention est indispensable. Une journée d'hospitalisation est suffisante.
L’intervention :
La gynécomastie dure généralement une à une heure trente selon le déroulement de l’opération de chirurgie esthétique.

En général, le chirurgien esthétique procède à une lipo-aspiration, accompagnée si besoin d’une incision hémi-aréolaire inférieure ceci en vue d’extraire l'exérèse du noyau rétro-aréolaire.

Dans d'autres cas de figure, l’incision a une forme de T inversé, une incision aréolaire ou au niveau du sillon sous mammaire associée à une incision-aréolaire.

Dans le cas d’une simple liposuccion aucun drain est nécessaire.
Après l’intervention :
Dans les deux semaines qui suivent l’opération les fils seront retirés.

Ce type de chirurgie esthétique est rarement douloureux.

Le deuxième jour le pansement est retiré et remplacé par un corset de bonne contention.

Les bleus s'estomperont dans un délai d’une à deux semaines
Les complications éventuelles :
Certaines complications peuvent survenir dans la première période qui suit l’opération, elles sont à connaitre même si les suites post opératoires sont généralement simples.

Certaines complications sont liées à une évolution défavorable des cicatrices, quoi qu’elles finissent par s’estomper au cours de la première année.

Une convalescence d'une semaine est envisagée et les activités sportives seront proscrites avant la cicatrisation totale.