Lifting du visage (total ou partiel)
Rhinoplastie (Nez)
Blépharoplastie (Paupières)
Otoplastie (Oreilles )
Chirurgie du visage
Chirurgie des seins
Chirurgie de la silhouette
Chirurgie intime
Chirurgie dentaire
AVANT & APRES
Clinique Avicenne
4, Rue Mohamed Jemmeli, El Manar 2, 2092 TUNISIE.
Tél. : (+216) 71 888 000
Fax : (+216) 71 888 111
E-mail : contact@cliniqueavicenne.com
Otoplastie (Oreilles)
De quoi s’agit-il ?
Cette chirurgie esthétique intéresse aussi bien les adultes que les enfants, les oreilles décollées et trop visibles de face enfants ou des jeunes adultes.

Ayants les oreilles décollées et trop visibles de face.

Cet aspect est souvent dû à la forme du cartilage de l’oreille.

Le plasticien décidera de la technique à utiliser pour la correction de ce tipe de défaut lors de la consultation pré-opératoire.
Avant l’intervention :
Une anesthésie générale est dans la plupart des cas pratiquée, mais il est possible d’opérer parfois sous anesthésie locale, dans les deux cas , une visite chez l’anesthésiste précède de deux jours l’opération.

Une journée d’hospitalisation suffit pour ce type d’intervention.
L’intervention :
L’intervention dure une heure.au plus tard généralement.

L’opération commence par des incisions à l’arrière de l’oreille Ensuite la peau est décollée pour une intervention sur le cartilage.

Un remaniement selon le défaut pré diagnostiqué vise à une remise ans une bonne position les oreilles.
Après l’intervention :
L’otoplastie est généralement peu douloureuse.

Le pansement est retiré puis dans les deux premiers jours qui suivent l’opération.

Un bandeau sera porté pendant un mois.

Une convalescence d’une semaine est envisageablel.
Les complications éventuelles :
Quelles que soit le type d’opération pratiquées, suite à l’intervention, certaines complications peuvent survenir, elles peuvent être liées l’acte chirurgical, à l’anesthésie ou spécifiques à la blépharoplastie.

Certaines de ces complications sont liées à une cicatrisation lente de certains patients.

Le saignement est quasi systématique et induit des bleus sur la peau pendant une à deux semaines.

Il peut provoquer un hématome qui peut nécessiter ré-intervenir pour son évacuation.

La nécrose, favorisée par la prise de tabac est rarissime.